Books the doctor ordered

Screen Shot 2015-10-08 at 08.52.33Dalrymple cites Montesquieu’s description, in the Persian Letters (CXXXV), of textbooks of medicine:

Ces monuments de la fragilité de la nature et de la puissance de l’art; qui font trembler quand ils traitent des maladies même les plus légères, tant ils nous rendent la mort présente; mais qui nous mettent dans une sécurité entière quand ils parlent de la vertu des remèdes, comme si nous étions devenus immortels.

Dalrymple also draws attention to letter CXLIII, which deals with the treatment of insomnia:

Screen Shot 2015-10-08 at 07.36.27Il y avoit dans notre ville un malade qui ne dormoit point depuis trente-cinq jours: son médecin lui ordonna l’opium; mais il ne pouvoit se résoudre à le prendre; et il avoit la coupe à la main; qu’il étoit plus indéterminé que jamais. Enfin il dit à son médecin: Monsieur, je vous demande quartier seulement jusqu’à demain: je connois un homme qui n’exerce pas la médecine, mais qui a chez lui un nombre innombrable de remèdes contre l’insomnie; souffrez que je l’envoie quérir: et, si je ne dors pas cette nuit, je vous promets que je reviendrai à vous.

Screen Shot 2015-10-08 at 07.42.47Le médecin congédié, le malade fit fermer les rideaux, et dit à un petit laquais: Tiens, va-t’en chez M. Anis, et dis-lui qu’il vienne me parler. M. Anis arrive. Mon cher monsieur Anis, je me meurs, je ne puis dormir: n’auriez-vous point, dans votre boutique, la C. du G., ou bien quelque livre de dévotion composé par un révérend père jésuite, que vous n’ayez pas pu vendre? car souvent les remèdes les plus gardés sont les meilleurs. Monsieur, dit le libraire, j’ai chez moi la Cour sainte du P. Caussin, en six volumes, à votre service: je vais vous l’envoyer; je souhaite que vous vous en trouviez bien. Si vous voulez les oeuvres du révérend père Rodriguez, jésuite espagnol, ne vous en faites faute.

Screen Shot 2015-10-08 at 07.43.20Mais, croyez-moi, tenons-nous-en au père Caussin; j’espère, avec l’aide de Dieu, qu’une période du père Caussin vous fera autant d’effet qu’un feuillet tout entier de la C. du G. Là-dessus M. Anis sortit, et courut chercher le remède à sa boutique. La Cour sainte arrive: on en secoue la poudre; le fils du malade, jeune écolier, commence à la lire: il en sentit le premier l’effet, à la seconde page il ne prononçoit plus que d’une voix mal articulée, et déjà toute la compagnie se sentoit affoiblie: un instant après tout ronfla, excepté le malade, qui après avoir été longtemps éprouvé, s’assoupit à la fin.

Screen Shot 2015-10-08 at 07.38.02Le médecin arrive de grand matin. Hé bien! a-t-on pris mon opium? On ne lui répond rien: la femme, la fille, le petit garçon, tous transportés de joie, lui montrent le père Caussin. Il demande ce que c’est; on lui dit: Vive le père Caussin! il faut l’envoyer relier. Qui l’eût dit? qui l’eût cru? c’est un miracle! Tenez, monsieur, voyez donc le père Caussin: c’est ce volume-là qui a fait dormir mon père. Et là-dessus on lui expliqua la chose, comme elle s’étoit
passée.

Screen Shot 2015-10-08 at 08.59.30Le médecin étoit un homme subtil, rempli des mystères de la cabale, et de la puissance des paroles et des esprits: cela le frappa; et, après plusieurs réflexions, il résolut de changer absolument sa pratique. Voilà un fait bien singulier, disoit-il. Je tiens une expérience; il faut la pousser plus loin. Hé pourquoi un esprit ne pourroit-il pas transmettre à son ouvrage les mêmes qualités qu’il a lui-même? ne le voyons-nous pas tous les jours? Au moins cela vaut-il bien la peine de l’essayer. Je suis las des apothicaires; leurs sirops, leurs juleps, et toutes les drogues galéniques ruinent les malades et leur santé: changeons de méthode; éprouvons la vertu des esprits. Sur cette idée il dressa une nouvelle pharmacie, comme vous allez voir par la description que je vous vais faire des principaux remèdes qu’il mit en pratique.

Tisane purgative

Screen Shot 2015-10-08 at 09.03.11Prenez trois feuilles de la logique d’Aristote en grec; deux feuilles d’un traité de théologie scholastique le plus aigu, comme, par exemple, du subtil Scot; quatre de Paracelse; une d’Avicenne; six d’Averroès; trois de Porphyre; autant de Plotin; autant de Jamblique: faites infuser le tout pendant vingt-quatre heures, et
prenez-en quatre prises par jour.

Purgatif plus violent

Screen Shot 2015-10-08 at 09.07.47Prenez dix A*** du C*** concernant la B*** et la C*** des I***; faites-les distiller au bain-marie; mortifiez une goutte de l’humeur âcre et piquante qui en viendra, dans un verre d’eau commune: avalez le tout avec confiance.

Vomitif

Prenez six harangues; une douzaine d’oraisons funèbres indifféremment, prenant garde pourtant de ne point se servir de celles de M. de N.; un recueil de nouveaux opéras; cinquante romans; trente mémoires nouveaux: mettez le tout dans un matras; laissez-le en digestion pendant deux jours; puis faites-le distiller au feu de sable. Et si tout cela ne suffit pas,

Screen Shot 2015-10-08 at 09.09.10Autre plus puissant

Prenez une feuille de papier marbré, qui ait servi à couvrir un recueil des pièces des J. F.; faites-la infuser l’espace de trois minutes; faites chauffer une cuillerée de cette infusion; et avalez.

Remède très-simple pour guérir de l’asthme

Lisez tous les ouvrages du révérend père Maimbourg, ci-devant jésuite, prenant garde de ne vous arrêter qu’à la fin de chaque période: et vous sentirez la faculté de respirer vous revenir peu à peu, sans qu’il soit besoin de réitérer le remède.

Screen Shot 2015-10-08 at 09.46.27Pour préserver de la gale, gratelle, teigne, farcin des chevaux

Prenez trois catégories d’Aristote, deux degrés métaphysiques, une distinction, six vers de Chapelain, une phrase tirée des lettres de M. l’abbé de Saint-Cyran: écrivez le tout sur un morceau de papier, que vous plierez, attacherez à un ruban, et porterez au col.

Advertisements
Post a comment or leave a trackback: Trackback URL.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: