L’ogre des temps modernes

Arabe mal rasé de 13-30 ans vêtu d'un survêtement à capuche, il se promène avec un cocktail Molotov dans une main et un couteau à cran d'arrêt dans l'autre. Il fume du shit dans les cages d'ascenseur. Il brûle des voitures. Il gagne sa vie grâce à des trafics et en fraudant les allocations sociales. Sa sexualité consiste à violer les filles en bande dans des caves ; sa spiritualité, à écouter les prêches djihadistes de l'"islam-des-banlieues", dans des caves également. Il hait la France, l'ordre, et bien sûr, il déteste les Français (comprendre : "les Blancs"). Il aime le djihad et l'islamisme. Son rêve : partir en Syrie se battre aux côtés d'Al Qaïda ou de Daech, pour ensuite revenir en France commettre des attentats. Il ne serait donc pas étonnant que les parents disent bientôt à leurs enfants : "Si tu n'es pas sage, le jeune-de-banlieue viendra te chercher."

Arabe mal rasé de 13-30 ans vêtu d’un survêtement à capuche, il se promène avec un cocktail Molotov dans une main et un couteau à cran d’arrêt dans l’autre. Il fume du shit dans les cages d’ascenseur. Il brûle des voitures. Il gagne sa vie grâce à des trafics et en fraudant les allocations sociales. Sa sexualité consiste à violer les filles en bande dans des caves; sa spiritualité, à écouter les prêches djihadistes de l’islam-des-banlieues. Il hait la France, l’ordre, et il déteste les Français. Il aime le djihad et l’islamisme. Son rêve: partir en Syrie se battre aux côtés d’Al Qaïda ou de Daech, pour ensuite revenir en France commettre des attentats

Le jeune-de-banlieue

The only aspect of Mahometanism that really interests the young Muslim male of the banlieue, writes Dalrymple, is

the domination and abuse of women.

The jeune-de-banlieue cannot be said to be religious in any other sense, Dalrymple points out.

  • He does not pray
  • He does not go to the mosque
  • He certainly does not give 10% of his income to the poor

The jeune-de-banlieue might

listen to the siren song of Islamism as the supposed solution to his existential impasse, for youth is always in search of complete answers: and, as the world has seen, it takes only a relative handful of people to create mayhem.

But more than likely,

it is the justification of the oppression of women that keeps him so deeply attached to Islam. Indeed, the oppression of women is the only source of pride for him, since no other is available. At least he is king of his own castle.

Following the French press, writes Dalrymple,

it is curious how little the absence of young women on the streets of the banlieues is remarked upon. No one asks what the meaning of this absence might be.

Screen Shot 2015-12-31 at 14.25.47Screen Shot 2015-12-31 at 14.24.42

Advertisements
Trackbacks are closed, but you can post a comment.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: